Diaporamas

Gériclau

Diaporamas

Hautefort

Le château est une perle dans l’écrin du Périgord noir. La Dordogne est riche pour ses châteaux, et ses grands personnages à l’origine de belles et parfois tristes pages de notre histoire.

Infos :

Afin d’obtenir une meilleure définition des diaporamas sur YouTube, veuillez cliquer sur paramètre en bas à droite de la fenêtre et cliquer sur : qualité 720 p HD.

Les éventuels bandeaux publicitaires ne sont pas de notre fait.

Nous vous proposons la chanson « Oh Champs Élysées » en langue allemande interprétée par le talentueux et distingué Jean-Claude Pascal, dont le souvenir reste intact.

Chef-lieu de canton situé à 35 km de Périgueux ; Hautefort est un village qui conserve intact son authenticité, il faut souligner qu’il est dignement enrichi par le château de Saint-Aignan des XIe et XVIIe siècles, où naquit entre autres Bertrand de Born, Seigneur de Hautefort (v. 1140 v. 1215).

Le château est aussi le berceau de Marie de Hautefort, née en 1616. Orpheline de très bonne heure, Marie – amenée à la cour de France –, est attachée d’abord au service de la princesse de Conti, puis à Marie de Médicis en 1631 auprès de laquelle elle devint fille d’honneur. La reine mère, connue par ses intrigues contre Richelieu et Mazarin, Marie de Hautefort de par sa position fut très vite sous surveillance par ordre du cardinal.

Louis XIII fit passer Marie au service d’Anne d’Autriche. Surnommée par la Cour l’Aurore, assez jolie et très blonde, Louis XIII eut pour elle une passion violente, mais platonique. Pour sa part, Marie de Hautefort n’aimait pas le roi, se moquait de lui et faisait preuve, assez souvent, d’un mauvais caractère. Pourtant, sans malice, tant il était envoûté, Louis l’appelait la créature. Combattu dans l’affection de celui-ci par Melle de La Fayette elle fut chassée de la Cour en 1635 par Cinq-Mars que Richelieu, fin stratège et vigilant, avait poussé près de Louis XIII précisément pour le détacher d’elle. Anne, toutefois, au gré des intrigues de palais reprit le service en 1637 ce qui inquiéta à nouveau Richelieu.

Marie de Hautefort quittera à nouveau la cour en 1639, bien qu’elle fût toujours demeurée en bon rapport avec Anne d’Autriche. Elle n’y rentra que peu de temps, après la mort de Louis XIII en 1643, et fut éloignée définitivement par Mazarin, successeur – tout aussi diabolique – de Richelieu.

Marie de Hautefort deviendra en 1646 duchesse, en épousant le duc de Schomberg, qui était alors, gouverneur de Metz. Elle mourut à Paris en 1691.

 

Le château de Hautefort avait été restauré, hélas, il a été, en grande partie, détruit .

Campagne luxuriante aux abords du château de Hautefort.

Crédits photos gériclau, amazon, Microsoft,

Decca - Paris Fotos et Cover Design Bert Hülpüsch - Made in Germany